Combien d’heure CPF pour permis de conduire ?


Permis / vendredi, octobre 28th, 2022

Le permis de conduire constitue un atout indispensable pour le professionnel, en raison de sa grande mobilité. C’est pour cette raison que vous pouvez utiliser les crédits CPF afin de vous former et d’obtenir ce sésame. Voici le volume d’heures que nécessitera un tel apprentissage !

C’est quoi le CPF ?

Le CPF (Compte Personnel de Formation), est un dispositif créé par l’État. Il permet aux salariés d’accéder à des formations tout au long de leur activité.

Quels nombres d’heures il faut pour décrocher son permis CPF ?

Le nombre d’heures disponibles pour décrocher son permis de conduire dépend généralement du volume de formation choisi par le candidat et aussi, de son solde financier sur le CPF.

Plus précisément, les professionnels les mieux financés sur le CPF auront probablement une offre bien fournie de trente, voire cinquante heures de formation à la conduite automobile.

Cependant, les personnes n’étant pas aussi bien financées disposent d’offres de conduite limitées : entre cinq heures et dix heures. Ceci leur permet de démarrer l’apprentissage avant de pouvoir financer de leur poche, la suite de la formation.

Ainsi, ceux qui en ont les capacités pourront adhérer à des offres plus complètes de vingt heures de formation du permis B, qui constituent le minimum pour se présenter à un examen.

C’est quoi le CPF en France ?

Le CPF est un compte d’heures attribué aux personnes à temps plein ou partiel pour leur permettre de suivre une formation à titre individuel. Il permet d’acquérir une qualification reconnue par l’État et/ou de développer ses compétences. Le CPF remplace le DIF depuis le 01/01/2015.
Le CPF est ouvert à toute personne âgée d’au moins 16 ans, qu’elle soit en emploi, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle. Le compte est fermé à la date à la laquelle son titulaire a fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite.
Le compte ne peut être mobilisé qu’avec l’accord exprès de son titulaire. Le refus du titulaire du compte de le mobiliser ne constitue pas une faute.
Les heures inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son titulaire.
Chaque personne dispose d’un compte personnel de formation dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle elle fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, qu’elle soit en emploi, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle.
Les droits inscrits sur le compte demeurent acquis en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son titulaire.