Remplacer son catalyseur est essentiel à la bonne santé de son véhicule

Contrairement à ce que certains automobilistes pourraient penser, la durée de vie d’un catalyseur n’est pas éternelle. Communément appelée « pot catalytique », cette pièce de la ligne d’échappement d’un véhicule doit être changée passé un certain kilométrage. Il est donc essentiel d’en surveiller régulièrement l’état général et d’économiser en prévision de son remplacement futur. D’autant plus que les prix peuvent rapidement flamber chez certains constructeurs… Mais avant d’aborder cet aspect, voyons comment les catalyseurs fonctionnent et pourquoi leur rôle est si important.

Rôle du catalyseur sur les émissions de gaz polluants

Présent aussi bien sur les voitures essence que diesel, le pot catalytique permet de réduire la nocivité des gaz d’échappement en sortie de ligne. Son rôle est ainsi de détruire les particules polluantes par transformation. Sur les moteurs essence, le dioxyde d’azote et le monoxyde de carbone sont transformés en substances non polluantes. Du côté des véhicules diesel, ce sont le monoxyde de carbone et les hydrocarbures imbrûlés qui sont convertis en dioxyde de carbone et en eau. Il n’est d’ailleurs pas rare de le retrouver désormais couplé à un filtre à particules (le fameux FAP) pour en accroître l’efficacité.

Afin de mieux comprendre comment fonctionne un catalyseur, il faut s’intéresser à sa conception. Composé d’une enveloppe en acier inoxydable, il renferme un noyau céramique en nid d’abeille recouvert de métaux précieux (platine, rhodium et parfois or). Ce sont ces derniers qui, sous l’effet de la chaleur, vont permettre la transformation des gaz par réaction chimique. C’est la raison pour laquelle les catalyseurs sont placés près du moteur. Cela leur permet d’atteindre une température de fonctionnement optimale plus rapidement.

Quand et pourquoi changer de pot catalytique sur sa voiture ?

De manière générale, le catalyseur d’une voiture doit être remplacé, en moyenne, tous les 120 000 kilomètres. Attention toutefois : un véhicule mal entretenu nécessitera que son pot catalytique soit changé plus tôt. Un moteur et une ligne d’échappement en bonne santé participent à l’allongement de la durée de vie du catalyseur. Le mauvais état d’un catalyseur sera rapidement diagnostiqué lors des tests anti-pollution d’un contrôle technique. Les autres signes annonciateur d’un catalyseur en fin de vie seront l’apparition d’une fumée épaisse et d’un bruit métallique lié à une détérioration trop importante.

Procéder au remplacement de son catalyseur d’échappement

Bien qu’il puisse être effectué par un particulier, le remplacement d’un catalyseur reste une opération complexe. La première des solutions sera donc de déposer son véhicule chez son concessionnaire. Malheureusement, les prix pratiqués par les constructeurs sont souvent exorbitants. Le coût peut facilement aller du simple au triple entre un modèle de catalyseur pas cher vendu sur Internet et celui proposé en concession. La solution la plus économique reste donc de commander soi-même cette pièce et de trouver un garagiste qui accepte de la monter. Passer par un centre auto peut également être une alternative intéressante. Cependant, les prix peuvent là aussi rapidement grimper en fonction du modèle de voiture concerné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *