Coup d’arrêt sur le marché auto européen

Alors qu’il était en hausse depuis quelques temps, le marché automobile européen a été stoppé courant avril.

Première baisse depuis octobre 2016

Le marché auto a fortement ralenti en Europe durant le mois d’avril, en partie à cause du calendrier 2017. En effet Pâques et les fêtes associées sont toutes tombées sur ce mois en 2017, alors qu’elles avaient eu lieu en mars l’an passé, ce qui explique cette baisse d’après l’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles).

voiture sous la pluie

Les chiffres en UE

Les chiffres partagé en début de semaine par l’Association des constructeurs européens d’automobiles nous permettent de voir que 1 230 235 voitures ont été vendus au mois d’avril en Union européenne, mais aussi en prenant compte celles réalisées en Islande, Norvège et Suisse, pays appartenant à l’Association européenne de libre-échange.
Ce chiffre est moins bon que celui de l’année précédente, la baisse constatée étant de 6,8%.

Les pays les plus touchés

Plusieurs pays sont touchés par cette baisse, mais pas de manière uniforme. Nous ne citerons que les principaux dans cet article afin de rester concis.
Le premier pays touché est la Grande-Bretagne avec une baisse très importante, à 19,8%, puis l’Allemagne avec 8% de chute, la France avec 6% de moins et enfin l’Italie avec une diminution de 4,6%.
Face à de nombreuses incertitudes, aux congés, mais aussi à la fin de certaines aides, les automobilistes sont plus frileux à changer d’automobiles et préfèrent conserver leurs véhicules, même si cela entrainer des dépenses d’entretien et de réparation. Ils se penchent donc vers des services comme Yakarouler et ses promotions.

En hausse tout de même

Oui, tout n’est pas noir, on s’aperçoit par exemple que l’Espagne affiche une progression de son marché interne avec 1,1% de croissance sur ce mois.
De même, si on analyse ce début d’année, on s’aperçoit que la tendance est positive, avec une augmentation de 4,5% sur 2017.

C’est en Italie que la croissance est la plus importante avec 8%, puis l’Espagne avec 6,1%, puis l’Allemagne avec une hausse de 2,5% et enfin l’hexagone avec 2% d’augmentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *