Pourquoi opter pour le covoiturage ?


Voiture / lundi, juin 11th, 2018

Le covoiturage est une pratique qui existe en Belgique, en France et au Canada depuis une trentaine d’années. Avec l’arrivée des NTIC, elle s’est répandue dans le reste du monde. Le covoiturage consiste à partager le même véhicule pour un trajet donné. Les frais de transport sont répartis entre les passagers. Le covoiturage présente de nombreux avantages. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez cet article.

Fonctionnement du covoiturage

Le système de covoiturage convient aux conducteurs et passagers qui ont l’habitude d’effectuer le même trajet. Il peut être organisé entre le particulier qui possède la voiture et les passagers ou encore par le biais d’une entreprise. Il est possible de s’inscrire sur des sites de covoiturage. Pour ce faire, vous devez tout simplement fournir des informations qui permettent aux futurs partenaires de vous connaître. De cette manière, le chauffeur du véhicule pourra lui aussi gérer ses passagers. De plus, les passagers pourront trouver à l’avance la place qui leur convient dans le véhicule. Il est nécessaire de déclarer le covoiturage à l’assureur. Cela vous permettra d’être tranquille en cas d’accident.

Quels sont les avantages du système de covoiturage ?

En optant pour le covoiturage, vous vous offrez la possibilité de bénéficier de nombreux avantages. Le covoiturage vous permet de réaliser d’importantes économies et de voyager dans de bonnes conditions en plus d'être une pratique d'actualité. Il apporte aussi une bonne ambiance au sein du véhicule, vous permettant ainsi de ne pas trop ressentir la distance. En outre, le covoiturage permet de réduire le nombre de véhicules sur les routes, ce qui réduit considérablement les embouteillages. De la même manière, le covoiturage réduit la pollution. C’est une solution écologique. Le covoiturage permet aussi de diminuer les frais d’essence et de péage. Il est considéré comme un partage de frais lorsqu’il est pratiqué dans le cadre d’un déplacement pour le compte du propriétaire du véhicule ; lorsque son tarif ne dépasse pas le barème kilométrique ; lorsqu’une partie des frais d’essence et de péage est assurée par le conducteur lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *